Connexion à votre espace personnel
 

Qu'est-ce-que l'économie de partage ?

Profiter d'une voiture ou d'un logement sans en être propriétaire, c'est désormais possible avec l'économie de partage ! Ce nouveau mode de consommation collaborative met les particuliers en relation pour échanger ou partager un bien ou un service.

Échanger des biens et des services

Pour 58 % des Français, la consommation collaborative représente le mode de consommation du XXIe siècle, selon une étude publiée par le magazine 60 millions de consommateurs. Pourtant, ce modèle économique innovant repose sur un mode d'échange ancestral : le troc ! Son principe : un particulier propose à un autre particulier de bénéficier d'un bien, d'un service mais aussi de connaissances sans rétribution de type commercial. Parmi les exemples les plus célèbres de consommation collaborative, on pense bien sûr à l'échange d'une chambre dans son logement ou le covoiturage entre particuliers.

Un modèle rendu possible grâce à Internet

Ce sont les innovations technologiques qui ont rendu possible cette révolution dans les échanges entre particuliers. Fini les petites annonces lues dans le journal, le bouche-à-oreille auprès du voisinage, l'affichette collée à la boulangerie ou le pouce levé sur l'autoroute, tout passe désormais par Internet. L'apparition de plateformes collaboratives ou d'applications mobiles a contribué à l'expansion de l'économie de partage. Ces outils sont les nouveaux media de la mise en relation entre les particuliers. Dans le cas d'Airbnb, ils vont jusqu'à collecter auprès des hôtes les taxes de séjour de leurs « clients » pour le compte des collectivités locales.

 
Au travail, on collabore aussi !

Dans les espaces de coworking ou les FabLabs on pratique également l'économie de partage. Dans le premier, les travailleurs indépendants se regroupent pour partager un bureau commun avec imprimantes, liaison Internet et machine à café. Dans le second, ils partagent des machines pour innover, concevoir ou réaliser des prototypes qu'il serait trop coûteux de posséder seul.

Un échange qui n'est pas toujours gratuit

Dans le cadre d'un échange de compétences ou de connaissances, comme dans les Accorderies, il n'y a pas de contrepartie financière. Les particuliers donnent du temps qu'un autre particulier leur donnera à son tour, quand ils exprimeront un besoin : apprendre une langue, biner un jardin, réparer un ordinateur. De la même façon, le couchsurfing consiste à dormir chez quelqu'un gratuitement, en échange d'un service ou d'un coup de main. En revanche, dans le cadre de la location d'une chambre chez un particulier ou du covoiturage, la personne qui met à disposition son bien demande une participation aux frais, variable selon la durée du trajet ou la taille du logement. On peut aussi prêter sa place de parking, cuisiner un petit plat, partager sa machine à laver... en demandant une contribution variable.

Pour en savoir plus
La finance responsable
Les grands principes de la finance responsable

Fiche pratique sur l'économie collaborative rédigée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes : www.economie.gouv.fr (.pdf)


Imprimer Envoyer Zoomer
S'abonner à la newsletter :