Connexion à votre espace personnel
 

La grande diversité des écoles administratives

De très nombreux instituts et écoles de formation spécialisés existent pour les futurs fonctionnaires. S’agissant de structures de formation spécifiques à l’administration, on parle d’écoles administratives. Nombre d’entre elles sont rattachées aux ministères et préparent alors les fonctionnaires à des métiers précis.

Concours d'accès

Les concours d'entrée aux écoles administratives comprennent généralement des épreuves écrites d'admissibilité, orales d'admission et, le cas échéant, pratiques. Ces épreuves comprennent une évaluation de culture générale et un entretien de motivation. Les établissements d'enseignement supérieurs (instituts d'études judiciaires, instituts d'études politiques, instituts de préparation à l'administration générale, etc.) préparent les élèves à ces concours.

Certaines écoles recrutant à l'issue des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), comme les écoles d'ingénieurs ou les écoles normales supérieures, possèdent un concours basé sur le programme des classes préparatoires scientifiques ou littéraires.

Une double mission

Les écoles assurent tout d’abord une mission de formation initiale, dispensée avant la prise de poste mais après le cursus scolaire et/ou universitaire. Cette formation vise surtout à l'acquisition des connaissances pratiques, des compétences professionnelles et des méthodes de travail nécessaires aux différents métiers proposés.

La seconde mission consiste à organiser des actions de formation continue destinées aux fonctionnaires en poste.

Les élèves

Les élèves fonctionnaires admis dans ces établissements bénéficient du statut de fonctionnaire-stagiaire. En contrepartie d’une rémunération, ils s'engagent à travailler dans la fonction publique durant un certain nombre d'années, généralement de trois à huit ans. Cela peut aller jusqu’à dix ans pour les élèves des écoles normales supérieures.

Catégorisation des écoles

De nombreuses écoles sont rattachées à des ministères comme, par exemple, l'École nationale de la magistrature (ENM, ministère de la Justice) ou l’Ecole nationale des techniciens de l'équipement (ENTE, ministère de l'Écologie).

D'autres écoles sont chargées d'assurer la formation d'élèves qui pourront être affectés dans divers ministères ou établissements publics. On parle d’organismes à caractère « interministériel ». C’est le cas de l'École nationale d'administration (Ena) ou des Instituts régionaux d'administration (IRA). 
D'autres écoles forment des fonctionnaires territoriaux. C'est le cas de l'Institut national des études territoriales (Inet) ou de l'École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (ENSOSP).

Les écoles ministérielles

Onze ministères (Agriculture, Culture, Défense, Ecologie, Education nationale, Economie, Industrie, Justice, Intérieur, Santé, Travail) ont leurs propres écoles qui préparent les fonctionnaires à des métiers précis. Il existe ainsi pas moins de 90 écoles dont les gros bataillons sont concentrés sur la Défense et  l’Intérieur. Viennent ensuite les ministères de l’Agriculture (10 écoles), l’Industrie (8), l’Ecologie (7), l’Economie (7) ou la Justice (5).

 

 

Article de Philippe Pottiée-Sperry, Le Réseau Service Public

Pour en savoir plus

Retrouvez le détail de toutes les écoles, par ministère sur le portail de la fonction publique 


Imprimer Envoyer Zoomer
S'abonner à la newsletter :