Connexion à votre espace personnel
 

Je prépare un concours

Vous souhaitez intégrer la Fonction publique d’Etat, hospitalière ou territoriale ou évoluer dans votre carrière ? Choisissez la filière d’accès qui convient le mieux et suivez le mode de préparation adapté.

Suivre un cycle d’études en vue d’un concours
La majorité des emplois administratifs sont accessibles sur concours. Il existe des concours administratifs correspondant à tous les niveaux d’études. Un candidat externe peut passer un concours de catégorie A s’il est au moins titulaire d’une Licence, de catégorie B s’il a au moins le Baccalauréat et de catégorie C s’il est titulaire d’un CAP, d’un BEP ou du Brevet des Collèges. Les concours internes sont accessibles à tous les fonctionnaires titulaires, mais aussi aux contractuels de la Fonction publique témoignant de quatre années de services publics effectifs. Enfin, l’accès aux 3econcours est possible si le candidat justifie d’une expérience professionnelle, associative ou d’un mandat électif d’au moins cinq ans.  

Si au début de vos études vous êtes motivé, pour devenir fonctionnaire, suivez un cycle d’études adapté au concours que vous souhaitez passer. Par exemple, une Licence d’administration publique ou le diplôme d’un Institut d’Etudes politiques vous permettront d’accéder directement à certains concours.

S’inscrire dans un cycle préparatoire

 

Vous venez d’achever vos études universitaires. ? Si votre cursus ne vous préparait pas directement à la fFonction publique, vous pouvez vous inscrire dans un cycle de préparation au concours que vous avez choisi.

Les instituts et les centres de préparation à l’administration générale (IPAGet CPAG) proposent des classes préparatoires liées à des Universités ou des Institut d’Etudes politiques et accueillent les personnes souhaitant préparer les concours administratifs externes et internes de catégorie A et B des Fonctions publiques d’Etat, territoriale et hospitalière. Pour les concours externes, la préparation dure toute l’année universitaire, sous forme de cours magistraux obligatoires, de cours optionnels et d’exercices d’entraînement aux épreuves de concours. Pour les concours internes, la préparation se déroule pour partie en « présentiel », avec des cours le soir et le samedi matin, et pour partie, en ligne, via des plateformes d’enseignement à distance.

L’Ecole Nationale d’Administration et les Instituts Régionaux d’Administration préparent également aux concours d’accès aux fonctions de la catégorie A. La préparation aux concours de la magistrature est assurée par les Instituts d’Etudes judiciaires au sein des facultés de droit. Une fois admis, vous serez formé au sein de l’Ecole Nationale de la Magistrature. Enfin, la formation aux métiers de l’enseignement est assurée par les Ecoles supérieures du Professorat et de l’éducation (Espé) au sein desquels les futurs enseignants obtiennent un master Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation (MEEF) en deux ans.

 

Des classes préparatoires intégrées (CPI) ont été créées pour permettre aux étudiants de condition modeste ou aux chômeurs de préparer les concours externes de la Fonction publique. Ils bénéficient dans ce cadre d’un soutien pédagogique renforcé, de l’aide d’un tuteur et d’un appui financier.

 Pour plus d'informations, découvrez la grande diversité des écoles administratives

 
Fonction publique : quel centre pour quel emploi ?

Le Centre national de la Fonction publique territoriale  (CNFPT)a en charge l’organisation et de la formation aux des concours des cadres A + : administrateurs, ingénieurs en chef, conservateurs du patrimoine, conservateurs de bibliothèques. Il organise également l’examen professionnel permettant d’accéder au titre d’administrateur territorial. Les autres concours et examens professionnels de la Fonction publique territoriale sont organisés par les Centres de gestion de la fonction publique territoriale (CDG), organisés par départements.

Se préparer seul

 

Le Centre National d’Enseignement à Distance (CNED) propose une série de préparations qui s’adaptent au niveau du candidat souhaitant postuler à un concours. Il est possible de s’inscrire toute l’année à ces préparations et de les suivre à son rythme, soit en préparation complète, soit épreuve par épreuve. Cette préparation est payante et donne accès à des cours en ligne, à des fiches thématiques de cours et à des synthèses d’actualité. 

Des préparations à distance sont également organisées par le CNPR (Centre national de promotion rurale) pour les concours du ministère de l’Agriculture et par l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP)ou l’Ecole Nationale Supérieure de Sécurité Sociale (EN3S) pour les concours relevant de la santé publique ou de la protection sociale.

Il est possible de se procurer les annales des épreuves des années précédentes ainsi que les rapports des jurys auprès du service chargé de l’organisation du concours que vous visez. Des recueils d’épreuves et des ouvrages pratiques sont également édités par la Documentation française.

Demander un congé pour préparer un concours interne

 

Les fonctionnaires peuvent être autorisés à suivre les préparations aux concours et examens professionnels pendant leur temps de travail. Si la durée de la formation est au maximum de 5 jours de travail à temps complet par an, elle est accordée de droit (à reformuler parce que 5 jours ne représentent rien). Au-delà, l’autorisation est soumise aux nécessités du service. La rémunération est maintenue pendant cette période.

La préparation à un concours ou à un examen professionnel réalisée en dehors du temps de travail doit être effectuée dans le cadre du droit individuel à la formation ou du congé de formation professionnelle.

Le droit individuel à la formation (Dif) s’adresse aux fonctionnaires et aux agents contractuels qui justifient d’au moins un an de services publics effectifs. Il est fixé à 20 heures par an pour un agent à temps complet, et ses droits peuvent être cumulés pendant 6 ans jusqu’à 120 heures. La liste des formations est accessible auprès de la dDirection des Rressources humaines de chaque administration ou sur le portail Safire.

Le congé de formation professionnelle concerne les fonctionnaires et les contractuels qui ont accompli au moins 3 ans de service effectif. Le congé, d’une durée maximale de 3 ans pour l’ensemble de la carrière, peut être utilisé de manière fractionnée. L’agent doit prouver son assiduité à la formation à la fin de chaque mois. A l’issue de sa formation, il doit s’engager à rester dans la Fonction publique pendant une période égale à trois fois à la durée de la formation dont il a bénéficié.

Dans le cadre du Dif, l’agent perçoit une allocation de formation égale à 50 % du traitement horaire. S’il opte pour le congé de formation professionnelle, il sera indemnisé à hauteur de 85 % de son traitement brut et de son indemnité de résidence pendant un an, dans la limite de 2 605,21 euros bruts par mois.

Pour en savoir plus
Je passe un concours
Je découvre les concours de la Fonction publique

A l’hôpital, à l’école, dans l’administration, dans les ministères ou dans les collectivités territoriales, les fonctionnaires sont quotidiennement au service des citoyens. Le point sur les différents moyens d’accès aux métiers de la Fonction publique.

  • Accédez à la liste de toutes les formations et concours sur SCORE, le site des concours et recrutements de l’Etat.

Imprimer Envoyer Zoomer
S'abonner à la newsletter :