Connexion à votre espace personnel
 

La CASDEN, partenaire du concours « Ma thèse en 180 secondes »

La finale de cette 2e édition, organisée par le CNRS et la Conférence des Présidents d’Université (CPU), s’est tenue le 25 septembre dernier à Montréal. Ce concours est destiné à faire comprendre par des jeunes doctorants, des années de recherche en trois minutes et au plus grand nombre.

Un véritable exercice de style

Le concours permet à des doctorants et jeunes chercheurs de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Le jury international, présidé par la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Christine Pierre, devait désigner les trois meilleures présentations.
L’objectif est de faire en trois minutes seulement un exposé clair, concis et convaincant du sujet de recherche. Un véritable exercice de style quand il s’agit de présenter en 180 secondes l’ « implication des récepteurs 5-HT2A dans la modulation des interneurones PKCγ dans un contexte d’allodynie » ou encore de parler du « rôle des protéines lin-15A et rétinoblastome dans la reprogrammation cellulaire directe in vivo chez C.elegans »…
« C’est fondamental d’expliquer le travail de recherche au grand public », a affirmé Noémie Mermet. « Ma thèse en 180 secondes », c’est une « accroche pour donner envie aux gens ». 

Les trois lauréates françaises du concours reçues par la Ministre

A l’occasion d’une réception au ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le 20 octobre dernier, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ont reçu les trois lauréates françaises du concours ma « thèse en 180 secondes ».

« Merci d’avoir si bien représenté la recherche française ». C’est avec ces mots que Najat Vallaud-Belkacem a chaleureusement félicité Noémie Mermet, doctorante à l’université d’Auvergne et premier prix de la finale internationale, Marie-Charlotte Morin, de l’université de Strasbourg et second prix de cette même finale et Chrystelle Armata, de l’Université Jean Moulin, Lyon III, Université de Lyon, arrivée en troisième place de la finale nationale.

En France, ce concours était organisé pour la première fois cette année à l’échelle nationale par la Conférence des présidents d’université et le CNRS, avec le soutien de ses partenaires : la Caisse des dépôts, la CASDEN et l'émission "la Tête au carré" sur France inter et plus de quarante universités y ont participé. Devant cet engouement, nourri encore davantage par la victoire internationale de la France en 2014, l'édition 2015 a d’ores et déjà été annoncée.

On sait également que la finale internationale se tiendra en France en septembre 2015.

En savoir plus 

Légende photo : de gauche à droite : Philippe Miclot – Délégué Général au Développement CASDEN, Chrystelle Armata – 3e prix MT180, Jean-Loup Salzmann – Président de la CPU, Najat Vallaud-Belkacem - Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso - Secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Stéphane Keita - Directeur du développement territorial et du réseau de la Caisse des Dépôts, Marie-Charlotte Morin – 2e prix MT180, Noémie Mermet – 1er prix MT180.

Imprimer Envoyer Zoomer
S'abonner à la newsletter :