Faire des économies au quotidien pour financer les études de ses enfants
Faire des économies au quotidien pour financer les études de ses enfants
02 septembre 2022

Faire des économies au quotidien pour financer les études de ses enfants

Vos enfants sont sur le point de démarrer des études ou vous souhaitez anticiper en amont leur arrivée à l’université ? Il est peut-être temps de faire un point sur vos économies, calculer votre budget et optimiser votre épargne. Voici quelques conseils pour financer au mieux les études supérieures de vos enfants.

 

Partager

Estimer ses revenus pour préparer les études de ses enfants

 

Maîtriser ses ressources pour épargner sans trop de contraintes est une étape nécessaire.

Les revenus d’activités 

Quelles sont vos ressources ? C’est la première étape indispensable pour calculer son budget et anticiper sereinement les études de vos enfants.

●    Il vous suffit de prendre en compte votre salaire ou votre traitement net, avec les éventuelles primes régulières attribuées pour le transport ou le déjeuner. Le 13e mois ou les primes d’intéressement versées une fois par an sont à considérer à part, car elles n’entrent pas dans votre revenu mensuel.

●    Si votre conjoint est indépendant, commerçants, artisan ou en profession libérale, le revenu mensuel peut être plus fluctuant. Il est donc préférable dans ce cas de prendre en compte le revenu annuel divisé par douze.

 

Faire le point sur son budget : les autres revenus 

Vous devez ajouter à ces revenus d’activités toutes les prestations sociales, pensions ou revenus mobiliers ou immobiliers.

●    Les prestations sociales sont attribuées en fonction de votre situation familiale (nombre d’enfants, congé maternité) ou de santé (allocation adulte handicapé par exemple).

●    Les pensions sont versées à la suite d’une décision de justice (pension alimentaire, compensation de divorce) ou pour réparer un préjudice (perte de capacité de travail à la suite d’un accident, par exemple).

●    Les revenus mobiliers proviennent de vos placements financiers et produits d’épargne (intérêts et dividendes d’actions) ou de votre patrimoine immobilier (loyer perçu d’un appartement dont vous êtes propriétaire).

Outil pratique : 

Vous pouvez estimer votre budget en ligne grâce au calculateur de l’Institut national de la consommation

Comment gérer son budget : le calcul des charges

 

Les charges, qu’elles soient fixes ou occasionnelles, constituent un autre poste important à évaluer.

Faire le point sur ses dépenses : les charges fixes

Pour équilibrer son budget, il faut tenir compte des rentrées d’argent d’une part mais également des dépenses. Il y a deux types de charges que vous pouvez distinguer :

●    les charges mensuelles sont débitées de votre compte. Il s’agit, par exemple, du loyer ou de l’échéance de votre prêt immobilier, du crédit auto, des charges de copropriété, de la facture d’eau, de téléphone, de fournisseur d’accès Internet, de transport en commun ou l’électricité.

●    les charges occasionnelles, qui ne surviennent qu’une fois chaque année, comme la réparation ou l’entretien de la chaudière, la prime d’assurance ou les frais d’entretien de votre voiture, la taxe d’habitation.

Tenir compte des autres dépenses

Chaque mois, vous avez aussi forcément des charges et des dépenses plus variables mais incompressibles.

Vous pouvez d’abord estimer votre budget alimentation : combien dépensez-vous en moyenne chaque semaine ? Vous devez aussi prendre en compte l’habillement, l’équipement de votre logement, les dépenses liées aux enfants comme le montant de la cantine, de la crèche ou du centre de loisirs, les activités extrascolaires, le renouvellement du matériel scolaire…

Prévoir aussi un « matelas de sécurité » pour toutes les dépenses imprévues, comme un changement de chaudière, la réparation du toit, l’élagage des arbres du jardin, des dépenses médicales importantes ou un accident de la vie, qui peuvent déséquilibrer durablement votre budget.

Vous pouvez décider de mettre de l’argent de côté pour effectuer ensuite des dépenses plus occasionnelles : financement d’un voyage ou de vacances, achat d’un meuble ou d’un appareil électroménager, sortie exceptionnelle…

Évaluez votre épargne disponible 

Une fois ces que vous avez défini votre budget global, vous pouvez évaluer votre épargne disponible sans vous priver au quotidien ni rogner sur vos projets.

Vous pouvez désormais passer à l’étape suivante : évaluer le coût des études de votre enfant et choisir une modalité d’épargne qui vous convient.

Pour faire des économies au quotidien, téléchargez le guide « Maîtriser mon budget », publié par la Fédération bancaire française.

Optimiser son épargne pour les études de ses enfants

Afin de financer les études de vos enfants, l’épargne est un élément important de votre budget.

Coût moyen des études supérieures en France

Le coût moyen des études supérieures en France varie beaucoup. Les formations universitaires peuvent être gratuites tandis que certaines écoles privées coûtent plusieurs milliers d’euros par an. Il y a ensuite des coûts additionnels pour un éventuel logement et des transports (achat d’une voiture, pass annuel…) par exemple. Le tout à multiplier par le nombre d’années d’étude envisagé.

Ainsi, vous pouvez estimer le budget que cela représente et définir la somme à mettre de côté chaque mois. Selon vos objectifs, consultez votre conseiller bancaire et ouvrez un livret d’épargne ou un compte dédié à cet usage. En se basant sur votre horizon de placement (durée pendant laquelle vous souhaitez épargner) et votre projet, votre banque vous conseillera un placement sécurisé pour optimiser votre épargne.

Comment épargner  ? 

●    Programmer des versements automatiques sur votre compte épargne en début de mois, lorsque votre salaire a été versé, en veillant à préserver un « reste à vivre » suffisant pour faire face à toutes vos dépenses pendant le mois à venir. Ainsi, chaque mois, vous mettez un peu d’argent de côté pour vos projets ! Vous pouvez aussi effectuer des versements exceptionnels, si vous percevez une prime, un héritage ou avez une rentrée d’argent occasionnelle.

(1) Les Points sont comptabilisés à chaque fin de mois. L’épargne déposée sur un compte épargne CASDEN génère des points CASDEN à hauteur de 115 % du solde constaté pour un compte épargne « Dépôt Solidarité » et de 33 % du solde constaté pour un Compte Sur Livret. Les Points sont calculés en fonction du solde journalier du livret et comptabilisés chaque fin de mois. Les Points acquis permettent d’accéder aux prêts proposés par la CASDEN Banque Populaire à des taux réduits en fonction du nombre de Points utilisés pour le crédit. Cette règle d’acquisition peut être modifiée sur décision de la CASDEN Banque Populaire et appliquée dans les conditions fixées par cette dernière.

Articles liés
Conso
Mettez-vous au sport avec la CASDEN !
Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 vous inspirent et vous souhaitez commencer une pratique sportive ou vous perfectionner ? Pour vous aider à vous équiper, la CASDEN Banque Populaire met en place le Prêt Sport CASDEN (1).
Lire la suite
Immo
MaPrimeRénov’ : quels changements en 2024 ?
MaPrimeRénov’, principale aide financière de l’État à la rénovation énergétique des logements privés, connaît des changements cette année. Ils visent à accélérer les rénovations tout en adaptant le dispositif aux besoins des ménages et aux contraintes budgétaires de l’État. Zoom sur les principales évolutions 2024.
Lire la suite