Bien vivre sa carrière après 50 ans, c’est possible !
13 février 2024

Bien vivre sa carrière après 50 ans, c’est possible !

Dans la Fonction publique comme ailleurs, c’est un fait : la vie professionnelle après 55 ans peut être synonyme de mal emploi. Comment les agents et leurs encadrants peuvent agir pour améliorer cette dernière partie de la carrière ? Zoom sur quelques tendances !

Partager

Les seniors, à savoir les travailleurs à partir de 50 ans, sont devenus une catégorie cible de politiques publiques. Ce fut notamment le cas en 2023 avec la réforme des retraites et les négociations dédiées à l’emploi des seniors entamées le 22 décembre dernier.  Cette tendance intervient alors que les analyses ont constaté l’échec systémique du traitement des seniors dans notre société. En France, le taux d’emploi des 55-64 ans est de 38%. Il est de 46% voir 50% dans les pays de l’UE.

Le recul de l’âge de départ à la retraite, l’évolution de la pyramide des âges, les difficultés de recrutement et l’allongement de l’espérance de vie, bousculent les représentations sur l’emploi des seniors. « Sortir du mal-emploi des seniors dans les Fonctions publiques » c’est possible, rappelle le Cercle de la Réforme de l’État dans sa tribune parue en octobre dernier

Le management intergénérationnel, source de bien être des agents et d’efficacité organisationnelle

La cohabitation des générations baby boomers, X, Y et Z dans les équipes obligent à repenser le management traditionnel. Dans sa « Boussole du manager » dédiée au management intergénérationnel, la Direction générale de l’administration et de la Fonction publique (DGAFP) donne des exemples d’actions à mettre en œuvre pour faire de cette diversité une source de richesse et d’efficacité accrue : binôme intergénérationnel, parrainage, mentorat, mentorat inversé, échanges d’expériences et dynamiques d’intelligence collective, etc.

Les partages des valeurs et d’expériences permis par ces actions établissent des liens harmonieux et un transfert de compétence qualitatif au sein d’une équipe : « 86 % des jeunes interrogés reconnaissent qu’être formés par un collègue beaucoup plus âgé permet d’acquérir une expérience et un savoir-faire inégalables ».

Le Legs de Compétences entre agents publics : accompagner les seniors, améliorer la qualité de vie au travail et sauvegarder le patrimoine de compétences.

Expérimenté en Normandie, à l’initiative de la Plateforme régionale d’appui interministériel à la gestion des RH et le Secrétariat général pour les affaires régionales (Sgar) de Normandie depuis 2021, le Legs de Compétences propose une approche transversale et stratégique d’accompagnement des seniors dans leur dernière partie de carrière. Ce dispositif constitue un cadre d’accompagnement des seniors, de pérennisation ou le renfort de compétences dans les services et de renforcement de la Qualité de Vie au Travail pour les employeurs ayant des difficultés dans la gestion de la dernière partie de carrière de leurs agents publics.

Le jobcrafting pour définir un emploi et des modalités de travail sur mesure.  

Le job crafting, art de fabriquer son poste de travail de ses propres mains ou de revisiter le contenu de son emploi, se développe en réponse au manque de sens ou aux besoins spécifiques des agents et notamment des seniors.

Cela se concrétise par des aménagements de temps et de modalités de travail. Temps partiel, semaine de 4 jours, flexibilité des horaires, nombres de jours de télétravail augmentés, c’est déjà le choix fait par des employeurs publics telle que la Métropole de Lyon, pour permettre un maintien dans l’emploi des seniors. C’est aussi l’évolution des tâches et des responsabilités voire une reconfiguration du poste de travail, le reclassement interne, le cumul emploi retraite, pour lutter contre l’usure professionnelle tout en renforçant l’engagement et le bien-être.

Le mal-emploi des seniors n’est pas une fatalité. Les seniors sont des travailleurs avec de nombreuses connaissances et compétences. Le tout est de prendre en compte leurs spécificités en adaptant leurs postes et de leur donner l’opportunité d’exploiter et de partager leurs expériences et leur richesse !

 

Séverine Bellina, Réseau Service Public

 

 

 

Articles liés
Métiers
Semaine de quatre jours dans la Fonction publique : où en est-on ?
Alors que plusieurs organisations publiques et privées ont expérimenté la semaine de quatre jours, les premiers retours d'expérience sont à la fois positifs... Et prudents. Les trois versants de la Fonction publique sont encouragés à prolonger ces expérimentations.
Lire la suite
Métiers
Cumul des activités dans la Fonction publique : comment ça marche ?
Être agent public et nutritionniste, céramiste, entraineur de foot, écrivain à ses heures perdues ? Pourquoi pas... Mais la double activité dans la Fonction publique est strictement encadrée ! Le code général de la Fonction publique décrit précisément dans quel contexte un agent public peut cumuler deux activités professionnelles.
Lire la suite
Bien vivre sa carrière après 50 ans, c’est possible !